x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Paiement des heures supplémentaires site

Des erreurs de paramétrage du logiciel de paie et des problématiques de remonté d’information sur les compteurs d’heures retardent le paiement des compteurs C1 de 2019. La direction s’est engagée à les payer sur la feuille de paie de mars et à informer les salariés rapidement. Dans la commission de suivi de l’accord intervenant nous ferons acter le paiement de ces heures chaque année au plus tard en Février.

Pointage et temps de présence dans protime

Depuis la mise en place de Protime, les heures réalisées par les salariés travaillant au siège avant 7h30 ne sont plus comptées. Plusieurs dizaines de salariés sont concernées et nous considérons que cet usage participe de manière importante à la qualité de vie au travail de ces personnes. Nous avons donc demandé à la direction de prendre en compte le temps effectué avant 7h30 comme il en était d’usage dans Horoquartz depuis plus de 20 ans.

Ordre de mission et utilisation de véhicules personnels

Depuis le 1er janvier 2020, les règles d’assurance EDF pour les véhicules personnels imposent de remplir un formulaire valable pour une seule mission et au maximum 1 mois, au lieu du formulaire rempli une fois par an. Les règles EDF se déploient progressivement dans Framatome sans tenir compte de l’agilité nécessaire à la réalisation de nos activités. Nous avons demandé le retour à la déclaration annuelle d’assurance.

Alerte des élus FO, CGT et CFE-CGC sur les outils informatiques RH

Déclaration au CSE du 19 Février 2020

« Monsieur le Président, les élus FO, CFE/CGC et CGT vous alertent sur les nombreux dysfonctionnements des outils SIRH (Pro time, People Net, GA-GT, ….) et leurs conséquences sur la dégradation des conditions de travail des salariés de notre établissement et des salariés du CSP Paie/admin Bourgogne. Le déploiement de ces logiciels s’est fait à marche forcée en mode autoapprentissage sans formation structurée adaptée à chaque usage. Le transfert des données n’a pas été intégralement  vérifié et les demandes d’explications sur les écarts constatés par les salariés augmentent la charge de travail de tous. Cela fait maintenant plus de deux ans que nous attirons régulièrement votre attention dans cette instance sur cette situation et les difficultés perdurent par manque de moyens. Bien que les salariés du CSP paie ne fassent pas partie de notre établissement (situation historique que nous déplorons depuis de nombreuses années), il est de notre devoir de vous interpeler afin de mettre fin à cette situation qui irrite nos salariés au plus haut point, dégrade les relations de travail et met les salariés du CSP en difficulté et en danger de RPS. Nous en avons assez d'alerter sans qu’aucune mesure sérieuse ne soit prise au prétexte d’organisations transverses déresponsabilisantes ou de décisions économiques difficiles à assumer. Nous vous demandons de tout  mettre en œuvre très rapidement pour  que les salariés ne deviennent pas des victimes et pour apporter des solutions concrètes et pérennes pour rétablir une situation sereine. Cette déclaration sera transmise à l’inspection du travail pour que tout soit mis en œuvre pour protéger les salariés de Framatome. »

Charge 2020

La charge site pour les salariés IBT prévoit d’être élevée pour cette année. Deux pics ont été identifiés en avril et juillet. La fin d’année sera également soutenue sans compter les décalages habituels d’activité. La charge sera encore importante pour toutes les équipes en 2020.

Conséquence des grèves EDF sur l’activité Framatome

Les élus font le constat que de nombreux sites EDF sont régulièrement bloqués par des grèves de salariés EDF qui luttent contre la réforme des retraites du gouvernement. Les heures d’attentes sur les sites s’accumulent et les décalages d’arrêts ou de travaux à faire par Framatome sont de plus en plus nombreux. Les Elus du CSE ont alerté la direction sur les conséquences de ces décalages sur l’armement des chantiers sur le premier semestre 2020 et sur le risque d’augmentation de la fatigue et des RPS pour les salariés.


Point sur les effectifs à fin 2019

L’effectif à fin décembre 2019 était de 1155 personnes au périmètre Framatome Chalon Sully. Les mouvements de personnels ont été les suivants :

  • 152 Entrées : 141 Embauches et 11 mutations
  • 90 Sorties : 17 Démissions, 4 Licenciements, 15 Retraites, 21 fins de contrats (CQPM …), 2 Décès, 3 Sortie du Plan de Départ Volontaire, 7 Autres (4 Fins de période essai, 1 rupture conventionnelle, 1 rupture CDD, 1 expat)
  • 36 Mutations interne dans Framatome Chalon Sully

Rédaction : Frédéric DUGLEUX, Carl FRASELLE, Philippe JUPPET, Julien SACCARD

CSE Framatome Chalon Sully
www.ce-framatomechalon.fr