x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Courrier envoyé ce jour au Président du CSE et à la direction d'IB-FSE

 

Le bureau du CSE a décidé d'interpeler le Président du CSE et la direction d'IB-F sur les conditions que rencontrent les salariés encore mobilisés sur les sites

"Monsieur le Président, monsieur le directeur d’IBF,

 La situation sur les chantiers et notamment sur ceux d’EDF est très anxiogène pour l’ensemble des salariés encore mobilisés. Ils s’inquiètent  des non-décisions ou des décisions très hétérogènes concernant le maintien des chantiers, et des mesures sanitaires qui ne permettent pas de garantir la santé et la sécurité du personnel, en regard des règles de distance à respecter et des gestes barrière communiqués par les autorités sanitaires françaises et relayées par la direction de Framatome.

Dans ce contexte, nous vous demandons urgemment :

  1. De prendre la décision de démobiliser en bon ordre tous les chantiers de maintenance des CNPE sur lesquels du personnel Framatome est présent et de les renvoyer à leur domicile, en attente de remobilisation rémunérée.
  2. De demander à EDF, tous acteurs confondus (DPN, UTO, DIPDE, CNPE, …) un document écrit qui définit les priorités des chantiers à réaliser dans les 2 mois à venir avec la planification associée.
  3. De nous communiquer des protocoles sanitaires qui garantissent le respect des gestes barrière pour les différentes situations de travail : Bureaux, Vestiaires, locaux industriels, contrôles radiologiques en sortie de zone contrôlée, locaux de restauration.
  4. D’obtenir l’engagement écrit d’EDF d’appliquer ces protocoles sur les chantiers qui seront remobilisés.

Les membres du CSE considèrent que l’ensemble de ces demandes permettra de :

  • rassurer les salariés en leur permettant d’organiser avec leurs proches la période de confinement.
  • définir des règles sanitaires homogènes plus adaptées à la situation actuelle qui pourront être appliquées sur les lieux de travail.
  • de remobiliser le juste nombre de salariés sur les chantiers priorisés.

 Nous considérons bien entendu que les points 2 et 3 devront faire l’objet d’une information des membres du CSE et sont un préalable tout comme le point 4 à toute remobilisation pour garantir la santé et la sécurité des salariés.

Dans ce contexte particulier, la continuité d’activité pour EDF doit se faire dans la sérénité et la maitrise et c’est de la responsabilité des dirigeants de Framatome d’apporter ces garanties aux salariés.

Pour le bureau du CSE

Carl FRASELLE

Copie : Bernard FONTANA, Catherine CORNAND, Ilidio LOURO (rapporteur CSSCT)

Pour la suite

Nous continuerons à vous tenir informés de l'évolution de la situation.

Rédaction : Le bureau du CSE

CSE Framatome Chalon Sully
www.ce-framatomechalon.fr